Peut-être qu’un jour vous vous êtes dit :

« Je veux méditer ! »

Et qu’en vous disant ça, des peurs soient montées et qu’une petite voix intérieure s’est fait entendre :

« Mais c’est trop compliqué, il faut être balaise pour méditer, c’est pas à la portée de tout le monde, d’ailleurs il y a plein de techniques de méditations, c’est quoi la bonne ? T’es sûr que tu veux faire ça ? Mais t’y penses pas, t’as pas le temps avec tout ce que tu fais déjà … »

Si on l’écoutait on ne ferait plus rien, non mais !

Cela dit, il n’est pas aisé de s’y retrouver dans les différents types de méditations proposées aujourd’hui, chacun y va de sa petite affaire. Comment y voir clair ? Qu’est-ce que la méditation, quel est le type de méditation qui me convient, etc.

Voyons un peu.

Le mot méditation vient de « meditacion »action de réfléchir profondément et de « meditatiun » contemplation.

La contemplation est en relation avec le religieux, dans le sens « religare »se relier (je ne parle pas ici de religion), c’est un acte choisi, une profonde application de l’esprit à vouloir se relier au monde spirituel afin d’y être à la fois absorbé tout en restant conscient face au divin.

Donc le but de toute méditation est de créer un lien conscient avec le divin. Sa pratique renforce l’esprit, la partie qui dit « Je ». C’est profondément humain. On se trouve ici au-delà des croyances, des religions ou encore de l’athéisme.

Pierre Lassalle écrivain et créateur de l’Intériorisation, une méditation occidentale, va même plus loin. Il dit qu’aujourd’hui rester assis sur son coussin pour trouver la paix n’est plus suffisant. Le bien conquis en méditation doit devenir création et profiter à autrui. Voici un passage qui illustre cela dans son livre La Vie Spirituelle – Lumière sur le sentier spirituel occidental.

« Ainsi, la méditation, que j’appelle « créatrice », trouve sa place dans un art de vivre où l’individu est relié au monde spirituel, d’une part, et au monde extérieur, d’autre part, afin d’harmoniser son existence et de contribuer à l’amélioration des relations humaines. »

À proprement parlé, la méditation et plus particulièrement la méditation occidentale n’ont donc rien à voir avec :

  • Faire le vide en soi, puisqu’au contraire on s’exerce à se concentrer, à activer sa pensée par le questionnement. L’individualité se déploie.
  • Le bien-être, la santé, trouver la paix, se déstresser, se faire plaisir, se sentir mieux dans sa peau, le moment présent, c’est-à-dire tout ce qui a attrait à la personnalité qui est tournée vers les émotions, le corps physique et les préoccupations matérielles.

Bien sûr, cela n’empêche pas au méditant d’en retirer des bienfaits dans sa vie, mais ce n’est pas le but recherché.

Des méditations, il en existe des centaines, beaucoup d’écoles en enseignent, mais à y regarder de plus près, quasi toutes sont tournées vers le bonheur de la personnalité, incroyable non ?!

D’où vient cette confusion entretenue par l’utilisation abusive du mot méditation, pour des activités qui se détournent du sens étymologique initial ? Des termes comme relaxation, lâcher prise ou encore dé-cristallisation émotionnelle seraient plus appropriés … et plus honnêtes.

Ces techniques puisent leur source majoritairement dans le bouddhisme. Or le Bouddha Gautama vivait 600 ans avant Jésus-Christ et à l’époque il s’agissait pour l’être humain de maîtriser son corps, ses désirs, il allait vers l’autonomie. Tout cela le préparait à devenir une individualité avec une pensée propre afin de gouter à la liberté. Aujourd’hui, quelque 2 600 ans après, le Christ étant passé par là, nous avons acquis cette individualité, et avec elle une bribe de liberté. L’Homme doit maintenant librement se retourner vers le divin pour co-créer avec lui un monde nouveau afin que notre Terre devienne un Soleil. Eh oui, nous évoluons.

Donc le mouvement s’est inversé ! Il ne s’agit plus de se complaire dans la matière et de descendre encore, mais d’en s’extraire tout en gardant les deux pieds bien sur Terre !

Les techniques méditatives de dé-cristallisation, de relaxation, de concentration, de lâcher prise, sont bénéfiques, car elles permettent de refaire circuler la vie en soi. Elles ont donc leur place.

J’ai pratiqué des méditations Osho, bouddhistes, et autres assises. Toutes ces techniques avaient en commun qu’elles se pratiquaient dans le corps physique. J’ai pu vérifier qu’elles mettaient l’accent sur le côté matériel des choses.

Je pratique aujourd’hui l’Intériorisation, une méditation occidentale qui se vit dans le corps éthérique, le corps énergétique ou vital. Celle-ci met l’accent sur le côté spirituel et vise à associer matériel et spirituel de manière harmonieuse.

Quand on connaît les deux façons de méditer il est facile de voir la différence, elle est nette. Une débutante en méditation m’en témoignait récemment. L’Intériorisation nous sort de l’ordinaire et nous fait entrer dans l’extra-ordinaire ce qui donne chaud au cœur car on découvre notre vrai chez-Soi.

« C’est trop bien ! » me témoignait-elle.

Le fruit de la méditation occidentale est une créativité qui profite à l’humanité. Elle est la solution aux problèmes humains et sociétaux. Elle prépare à la Fraternité.

Alors pourquoi la torpiller en la noyant dans la masse ?

En effet, on peut aisément constater que tout est fait dans la société actuelle pour « éclipser » la véritable méditation. Par exemple, il existe une école occidentale de méditation qui n’a rien à voir avec la méditation occidentale ?!

Il faut oser quand même.

La technique enseignée puise sa source dans le bouddhisme. Euh, occidental avez-vous dit ?

Cette méditation est connue aussi sous les appellations « mindfulness meditation » ou « méditation de pleine conscience ». Son créateur est Jon Kabat-Zinn, un professeur de médecine qui sort du MIT (Massachusetts Institute of Technology). Son but ? Aider les gens à se déstresser et il y en a, c’est sûr. Donc la méthode est intéressante à ce niveau-là, mais ce n’est pas de la méditation à proprement parlé, et encore moins de la méditation occidentale !

Et quand je lis les propos d’un professeur « émérite » et enseignant en Sciences de l’éducation qui écrit à l’occasion de la sortie d’un livre de Patrice Midal – le fondateur d’une école occidentale de méditation – début 2014.

« Ce livre est sans aucun doute, à mes yeux, l’un des plus pertinents pour comprendre la nature singulière de la méditation laïque tant recherchée par les Occidentaux. »

Je me révolte, car on essaie de nous faire avaler que l’Homme est en quête d’une méditation laïque, c’est-à-dire déconnectée du divin, et on qualifie cela de méditation occidentale, c’est tout le contraire de ce que devrait apporter la méditation !?

Quelle tromperie !!

C’est une vilaine manipulation comme on en voit partout autour de nous, dans le seul but d’enchaîner l’être humain à la « conso-matrice ». Ce qu’il y a de plus beau et de plus noble, la capacité à vouloir se relier consciemment et librement au monde spirituel est pollué et occulté par ces dérives abusives et mensongères. La matrice sait qu’il y a une demande et elle s’active à « capter le marché » pour remplacer ce qui est vivant et évolutif par ce qui est mort et involutif … afin de garder tous ses esclaves qui la nourrissent.

Mais nous ne sommes pas obligés de nous laisser faire, n’est-ce pas ?

Nombreux sont celles et ceux qui ne veulent plus de cette société aliénante génératrice de tant de destruction. Ils aspirent à un monde nouveau, plus humain, plus spirituel et réaliste. L’homme aspire à se reconnecter à sa Source, au divin car il voit bien qu’il est dans une voie de garage et la raison de son cœur lui montre le chemin. Même s’il doute, il cherche quand même et il a raison de persévérer car la méditation est la voie royale vers la Liberté et l’Amour, le levier par lequel tout devient possible.

Vous voulez connaître la vérité ? Alors je ne peux que vous conseiller d’expérimenter la méditation occidentale live avec les créateurs de l’Intériorisation. Après, vous saurez !

Je ne transmets pas la technique, mais organise régulièrement des soirées pour faire découvrir cette méditation à partir de CDs enregistrés par ce créateur, Pierre Lassalle.

Si vous lisez cet article c’est que l’Aventure vous tend la main.

Apprenez à la saisir

Le panier est vide