Incendie chez Régis Morel

Témoignage de Régis Morel sur l’incendie du 2 novembre 2017

Comme vous le savez peut-être, ENEDIS (ex-ERDF), entreprise de service public et gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, a lancé en 2016 – sans consultation préalable du public – un vaste programme de remplacement de nos compteurs électriques en parfait état de fonctionnement. L’installation des nouveaux compteurs électriques « intelligents » LINKY favoriseraient la transition énergétique souhaitée par l’Europe.

Ce serait pour notre bien, et le leur.

Quelques avantages du nouveau compteur pour le client :

  • Relevé de compteurs effectué à distance et sans rendez-vous.
  • Maîtrise de la consommation d’électricité facilitée et facturation de la consommation réelle.
  • Diagnostic des pannes plus aisé et intervention plus réactive.
  • Mise en service à l’emménagement en moins de 24h.

État des lieux à l’automne 2018

Cela fait maintenant plus de deux ans que le déploiement s’effectue en arrière fond de manière plutôt sournoise et musclée. De nombreux témoignages sur le terrain attestent qu’ENEDIS utilise l’omission, la ruse, le mensonge et la force pour passer en force et installer 35 millions de compteurs LINKY sur 95% du territoire français avant 2021 … et cela dit au passage empocher plus de 500 millions € sur le dos du contribuable, mais ça ce n’est pas explicitement dit.

Ce qui indigne particulièrement de nombreux abonnés c’est de se voir imposer ce compteur et voir débarquer les poseurs sans être forcément prévenus à l’avance. Le « fameux » courrier d’ENEDIS est parfois envoyé « après » la pose du LINKY … pour dire que tout s’est bien passé. D’ailleurs rares sont les courriers signés d’un vrai nom avec une vraie signature, autant dire qu’ils sont nuls et non avenants, et très irrespectueux.

Face aux nombreux problèmes écologiques, économiques, intrusifs et sanitaires engendrés par ce compteur, des gens se sont levés pour questionner le bien-fondé de ce déploiement … et de la politique énergétique de la France pour le futur. Aujourd’hui des centaines de collectifs fleurissent dans toute la France pour informer le public. Ces compteurs sont au centre d’un choix de société.

En effet Philippe Monloubou, président du directoire d’ENEDIS ne s’en cache plus :

Notre métier évolue et nous sommes désormais un opérateur de big data qui va bientôt gérer 35 millions de capteurs connectés.

35 millions de LINKY ≡ 35 millions de capteurs.

La question sous-jacente est posée :

  • Voulons-nous vivre « connectés » et « épiés » 24h sur 24h ?
  • Voulons-nous défendre la liberté et notre vie privée ?

A l’heure actuelle plus de 14 millions de foyers français sont équipés du nouveau compteur. Il s’en installe au dire d’ENEDIS quelque 30 000 par jour. 800+ millions de compteurs communicants sont installés actuellement dans le monde. L’objectif prévu est de 1,5 milliards pour 2021 !?

Quoiqu’il en soit, le compteur LINKY soulève de nombreux problèmes : surcoûts, risques d’incendie et de pannes, atteinte à la vie privée, calamité écologique, risques sanitaires, la liste est conséquente.

Heureusement les solutions existent. La pose du compteur n’est pas obligatoire pour le particulier, ni pour la commune. Le maire peut prendre un arrêté, le conseil municipal une délibération car les compteurs électriques appartiennent aux collectivités territoriales. Celle-ci n’est pas retoquée systématiquement comme le prétend ENEDIS. Au contraire, il suffit juste de la rédiger de manière juridiquement correcte. L’abonné peut signaler la propriété privée et protéger son compteur.

Vous voulez-en savoir plus ?

Alors en route pour plus d’infos.

Le débat sur C politique du 28 janvier 2018 avec Bernard Lassus, directeur du programme LINKY chez Enedis et José Mercier, maire de Bovel – durée 16’23

fake for DareBoost
Le panier est vide
2
0
Would love your thoughts, please comment.x