Le capacités Big Data du LINKY

Témoignage de Bernard Lassus sur les aspects Big Data du LINKY

Dans le dossier de presse ENEDIS du 9 juillet 2015 sur le compteur LINKY ont peut lire :

Le programme Linky a pour ambition de créer un standard mondial de l’industrie du comptage évolué. Pour y parvenir, ERDF a bâti un système évolutif utilisant des technologies de pointe, capables de gérer de très importants flux de données.

Nous ne sommes encore qu’aux prémices de l’exploitation de toutes les potentialités de ce compteur : Big Data, usages domotiques, objets connectés… L’installation des compteurs communicants bénéficiera à l’ensemble de la filière électrique. Le programme Linky est suivi de près par les acteurs majeurs du secteur de l’énergie : fournisseurs, distributeurs, producteurs, équipementiers, startups…

LINKY est sans aucun doute un outil génial … pour l’ensemble de la filière électrique. Il peut en effet faire des relevés journaliers et construire au fil des remontées de données une « courbe de charge » fidèle du foyer. Plus le nombre de relevés est importants, plus la granularité est fine et plus la précision de l’analyse est redoutable (voir ci-dessous).

Que va faire ENEDIS avec les données confidentielles récoltées ?

Eh bien, ce n’est plus un secret aujourd’hui ! La société va les vendre pour se faire des « sous ». Ceci est bien confirmé non seulement dans cette brochure ENEDIS, mais aussi par Bernard Lassus, directeur du programme LINKY, et bien sûr Philippe Monloubou, président du directoire d’ENEDIS, le big boss.

Les données collectées sont sensibles car elles permettent de faire du « profilage » et donc de mettre à nu les habitants. Elles ont beau être cryptées, la vie privée n’est plus respectée, d’autant qu’ENEDIS cache la vérité et ne cesse de mentir au sujet du programme LINKY.

LINKY est un véritable cheval de Troie.

Cela dit, il faut différencier big data du big brother, l’objectif n’est pas tout à fait le même, et ceux qui sont intéressés par l’un ne le sont pas forcément par l’autre. Voici un point de vue sur cette différence.

Linky – le Big Data

Le Big Data est un terme qui signifie mégadonnées ou données massives. Il désigne un ensemble faramineux de données numériques exploité par des algorithmes dotés d’intelligence artificiel dans des data centers ou centres de données tenus secrets. Les géants du web tels que Google, Amazon, Facebook ou encore Yahoo ont été les premiers à déployer ce type de technologie. Le marché est juteux, pensez-donc, un business évalué par certains à 300 milliards d’euros aujourd’hui et 1 000 milliards dans 5 ans. ENEDIS a flairé le filon et on comprend qu’elle veuille sa part du gâteau. La Poste aussi prépare ses gentils postiers et postières à devenir des espions, car vous l’avez compris, le but est d’aller à la pêche aux infos et rentrer tout le monde en machine.

Selon Cash Investigation les données personnelles d’un européen aujourd’hui pèseraient quelque 600 €. Multiplier par 750 millions d’européens ça commence à chiffrer n’est-pas. Bien-sûr les petits soldats d’ENEDIS continuent de mentir et prétendent ne pas aller vendre vos données personnelles. C’est un gag !

Ils feront tout pour récupérer ces précieuses données, quitte à vous reverser des clopinettes, vous savez c’est l’histoire des cartes de fidélité dans les magasins.

Libre et humain à l'ère d'internet - Amélie Delalain et Héloïse PierreNe vous y trompez pas, aujourd’hui vous êtes filmé, profilé et plumé.

Pour en savoir plus sur le Big Data et la protection de la vie privée je vous invite à prendre connaissance de l’excellent livre numérique Libre et humain à l’ère d’internet d’Amélie Delalain et Héloïse Pierre. Leur ouvrage est richement illustré, ludique, interactif  et parsemé de trouvailles et de solutions. Sublime !

Il y a aussi le documentaire très instructif sur la monétisation de vos données réalisé par Élise Lucet : Cash Investigation – Marketing : les stratégies secrètes. Croustillant !

Quant à la compréhension de ce qui se passe chez vous par l’intermédiaire de votre électroménager, il ne s’agit pas seulement de la mise en route du grille pain ou de la machine à laver, cela va plus loin, jusqu’à par exemple identifier l’émission télé que vous regardez. La démonstration avait déjà été faite par deux jeunes allemands Dario Carluccio et Stephan Brinkhaus en 2011.

Vous n’y croyez pas ?

Vous avez raison, gardez l’esprit critique.

Que pensez-vous du teaser ci-dessous ?

L’analyse des données Big Data – ARTE – extrait de l’émission Xenius du 16 février 2016 – durée 1’10

Et si vous doutez de l’existence de ces startups qui offrent leur services d’analyses de données aux distributeurs d’électricité tel qu’ENEDIS, je vous invite à visionner la réclame de l’entreprise ONZO.

Merci à Next-Up d’avoir traduit et sauvegardé ce petit bijou de clarté.

La CNIL ne va pas résister longtemps à la déferlante qui s’annonce, même si elle a mise en demeure en mars 2018 le fournisseur d’électricité Direct Énergie pour la collecte des données des clients sans leur consentement. La CNIL, malgré toute sa bonne volonté, n’a pas les moyens d’endiguer ce flot de perversion numérique. Son existence donne bonne conscience aux paresseux et son impact reste symbolique.

Linky – le Big Brother

Big Brother veut dire littéralement le « grand frère ». Normalement il prend soin de ses frères et soeurs plus petits. Mais là, pas trop. Il ne pense qu’à ses fesses et à surveiller le bon peuple pour être sûr qu’il ait toujours le dessus. Big Brother est issu du roman 1984 de George Orwell, une fiction devenue réalité, grâce à l’informatique, aux techniques de communications modernes et à l’art de manipuler le quidam sous la ceinture.

Vous avez une sélection de livres disponibles à l’achat dans la section livre ⇒ matrice sur ce sujet, ne vous en privez pas.

Le Big Data récolte des informations pour faire du commerce en vous exploitant. Big Brother lui récolte des informations pour savoir si vous êtes nuisible au système qu’il a mis en place, c’est-à-dire si vous êtes un danger pour cette minorité d’inhumains qui sponsorisent le Big Data aux fins de saigner l’homme et la Nature. Leur cupidité n’ayant pas de limites.

Ce n’est donc pas tout à fait pareil. La surveillance systématique, le flicage, ou Big Brother, supplante le Big Data car il permet la pérennité de l’opération « suicide » à l’échelle planétaire. Un agenda a été mis en place pour contrôler le peuple au plus prêt. Des « boites noires » sont déployées à l’échèle planétaire, comme par exemple chez les fournisseurs d’internet pour la surveillance de vos opinions et croyances. Dans les voitures, pour cerner vos allers et venues et connaître votre tempérament. Dans l’habitat avec LINKY pour capter votre mode de vie. Comme on peut le voir la surveillance massive se fait aux trois niveaux de la personnalité : pensée, sentiment et volonté. Big Brother se réserve bien sûr le droit de vous supprimer l’accès internet, de piloter votre voiture et de vous couper l’électricité comme bon lui semble.

Si vous laissez faire, le profil complet de votre personnalité sera rentrer en machine.  Il ne vous restera alors plus que votre Âme, difficile à « profiler » car pas de ce monde, ouf.

N’est-il pas temps de s’en occuper un peu et de reprendre les choses en main ?

Petite remarque au passage

Quelque 700 000 concentrateurs CPL seront installés sur le territoire français. Ils ont pour fonction de superviser les nouveaux compteurs et de transmettre les données aux fournisseurs et tiers acteurs. Dans les marques retenues par ENEDIS on trouve l’Itron PLCC3G. Cet ordinateur sans écran, installé dans le transformateur de quartier, va gérer la communication et le cryptage des données récoltés en temps réel par les LINKY reliés entre eux par CPL (courant porteur en ligne).  Soit, mais savez-vous que le cryptage de la solution OpenWay de cette entreprise américaine Itron répond à la norme NSA suite B ?!

La NSA (National Security Agency), c’est le Big Brother aux grandes oreilles, rappelez-vous Snowden. Autrement-dit, le gouvernement français pourra à loisir espionner à distance tous les foyers équipés de LINKY, et les États-Unis pourront en faire tout autant et récolter eux aussi une moisson d’informations gigantesque.

Le white paper Itron sur leur solution OpenWay intégrée aux smart meters dispositif de la smart grid – rédigé en anglais.

pdf icon

Le panier est vide